Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites – Marc Levy

Toutes les choses qu'on ne s'est pas ditesTitre Original : Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites
Genre :
 
roman, fantastique, littérature française
Auteur : Marc Levy
Année :  2008
Nombre de pages : 352

Résumé : Ouais, ouais, je me suis enfilé du Levy. J’y aurais jamais cru, mais ça faisait partie de la bibliothèque des vacances, comme le précédent Petit Prince. Alors, j’étais obligée par les lois cosmiques de l’univers. C’est pas ma faute.
Bon, mais rentrons dans le vif de la chair à saucisse : Julia, c’est une fille à papa, mais trop rebelle, tu vois. Enfin, pas tant que ça quand même, elle a un bon job, vit dans sa grande pomme, va se marier avec un freluquet sans âme, mais biftonné, et a trop un meilleur pote pédé. Cliché, CLICHE!
Son père, c’est pas vraiment un enculé, enfin si, sauf qu’il n’a pas trop été là dans sa vie, parce qu’il était occupé à faire son businessman.  Et ça, Julia, elle digère tellement pas.
Le coup de grâce du daron, c’est qu’il décide de crever et son enterrement est le jour de son mariage. Il aura fait chier jusqu’au bout. Cliché, CLICHE! Comme c’est quand même un super magnat de je ne sais pas quoi, il revient sous forme d’androïde (?) qui a gardé une réplique du cerveau du mort et son physique pour passer quelques jours avec sa fille, pour qu’elle puisse se réconcilier avec lui, et avec elle-même, surtout. Cliché, CLICHE!

Ce que j’ai aimé : Bon, je comprends que ça se vende bien le bouzin. C’est assez fluide, assez agréablement écrit et il y a juste ce qu’il faut de petits rebondissements et de suspense pour que tu arrives au bout. C’est gnian-gnian, forcément, mais juste ce qu’il faut pour ne pas basculer dans la mièvrerie. Levy a même réussi à me faire vibrer une corde sensible, hébé! Si tu es amateur de téléfilms de l’après-midi sur M6 à tes jours d’arrêt maladie, je pense que c’est un bouquin dans la même veine. Un de temps en temps ça ne fait pas de mal. Je ne pensais pas, mais j’ai été agréablement surprise.

Ce que je n’ai pas aimé : Bon, c’est pas de la grande littérature non plus, faut pas déconner. De temps en temps, ça peut être sympa, mais ce n’est pas came. Trop de clichés, comme tu as pu le constater. Et puis, malgré tout, la fin est prévisible depuis la première page, tu te demandes juste comment tu vas tenir tout ce roman. Bref, c’est à lire quand on a le cerveau bien vide (sur la plage?)

Note : 3/5

DianaCagothe

Laisser un commentaire