Invulnérable – Par delà la frontière 2 – Jack Campbell

invulnerableTitre Original : Invincible
Genre :
 
roman, science-fiction, space opéra, militaire, littérature américaine
Auteur : Jack Campbell
Année :  2012
Nombre de pages : 448

Résumé : La flotte de Black Jack rencontre finalement non pas une espèce mais trois : les Enigmas – oui ça, on savait déjà – Les « vachours » et les « lousaraignes » et va tenter de savoir qui est avec qui parce qu’en plein territoire loitain et ennemi, vaut mieux pas trop s’attirer d’ennuis. Manque de bol pour Geary – mais pas pour nous – va y avoir de la baston, des stratégies bien conçues et surtout bien poignantes.  

Ce que j’ai aimé : quand on aime la recette de la flotte perdue, on ne s’en lasse pas d’en avoir encore.

Ce que je n’ai pas aimé : les extraterrestres viennent plus d’un monde onirique : les « vachours » sont des ruminants qui ressemblent à des ours et les « lousaraignes » sont des grosses araignées avec des poils de loup.  On a du mal à rester accroché à un univers de guerre militaire et on se demande si l’auteur ne nous fait pas une blague. 

Note : 3/5

Tristan

Intrépide – Par delà la frontière 1 – Jack Campbell

intrepideTitre Original : Dreadnaught
Genre :
 
roman, science-fiction, space opéra, militaire, littérature américaine
Auteur : Jack Campbell
Année :  2012
Nombre de pages : 415

Résumé : Le cycle précédent « La flotte perdue » se termine par le retour de Black Jack Geary. Un retour pas vraiment triomphal puisqu’il est soupçonné d’organiser un coup d’état. Vous connaissez bien notre héros préféré et savez bien qu’il n’en est rien. Le nouveau cycle démarre donc sur un fond de tension politique, ses compagnons de première heure sur le point d’être arrêtés (ben oui, juste au cas où hein !) et Tanya (avec qui il est maintenant marié) est comme à son habitude prête à casser la baraque pour défendre son n’amoureux. Black Jack – toujours trop fort – réussi à apaiser les tensions et on lui confie la mission de repartir pour observer et établir un lien avec les Enigmas. Il repart donc et on kiffe un max.

Ce deuxième cycle est exactement sur le même ton que le premier, l’auteur ne nous a pas resservi un plat froid histoire de se remplir les poches et ça on apprécie vraiment. Le fait qu’il ait mis – quasiment – les mêmes protagonistes est un plaisir, on attaque donc en terrain connu et on veut en savoir plus.

Ce que j’ai aimé : le plat est resservi mais encore plus chaud, on ne s’en lasse pas.

Ce que je n’ai pas aimé : rien 

Note : 4/5

Tristan