Cress – Chroniques Lunaires 3 – Marissa Meyer

Posted on

CressTitre Original : Cress
Genre : dystopie, jeunesse, littérature américaine, roman, science-fiction
Auteur : Marissa Meyer
Année :  2014
Nombre de pages : 658

Résumé : Cinder, Thorne, Scarlett et Loup sont dans l’espace, en se planquant de tout le monde. On se fait un peu chier dans le vaisseau, alors Loup  entraîne Cinder à exercer son magnétisme lunaire. On fait aussi connaissance avec Cress, une coquille enfermée dans un satellite, aux ordres de Sybille, une des thaumaturges de Levana. Cress est une ado un peu débilette (âge tendre et tête de bois), mais hackeuse hors pair. Elle bosse pour les lunaires, mais sa rock star à elle, c’est le Capitaine Caswell Thorne : alors tu penses bien qu’elle n’y est pas pour rien dans le fait qu’on ne retrouve pas les fugitifs… Une nouvelle venue dans la bande, cela va-t-il suffire pour déjouer les plans machiavéliques de la reine Lunaire?

Ce que j’ai aimé : Pour l’instant, c’est le tome qui m’a le plus emballé dans la saga : il y a de l’action, des revirements de situation. Il y a beau y avoir plein de pages, ça passe vite et bien.

Ce que je n’ai pas aimé : Je suis un peu trop vieille pour ces conneries, mais tant que ça me fait marrer. Bon, mais j’aimerais bien que ça s’arrête cette saga. J’ai l’impression qu’à un moment il va y avoir la saison de trop.

Note : 4/5

DianaCagothe


Miss Peregrine et les Enfants Particuliers – Miss Peregrine et les Enfants Particuliers 1 – Ransom Riggs

Posted on

Miss Peregrine et les Enfants ParticuliersTitre Original : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children
Genre :
 
roman, jeunesse, fantastique, littérature américaine
Auteur : Ransom Riggs
Année :  2011
Nombre de pages : 432

Résumé : Jacob est un ado américain de base, un peu solitaire. Il fait son premier job d’été dans la chaîne de pharmacies familiales, tant bien que mal, en attendant que les jours s’égrennent. Son grand-père l’appelle souvent. Il commence un peu à péter les câbles, le vieux, mais Jacob l’adorait quand il était gamin, parce qu’il avait plein d’histoires rocambolesques à raconter. En vieillissant, Jacob a arrêté d’y croire, comme on arrête de croire au père Noël. Un jour de folie paranoïaque, Abe, le papet, l’appelle au secours. Jacob court voir s’il va bien et le découvre semi-mourant et tout déchiqueté dans le bois à côté de chez lui. Abe lui sort des phrases énigmatiques, meurt dans ses bras, et quand Jake lève la tête, il aperçoit un des monstres dont lui avait tant parlé son grand-père.

Ce que j’ai aimé : Au départ, la couverture. Ça faisait un moment que cette petite fille m’intriguait, et me faisait penser au sublime film, « Les Autres ». J’ai fini donc par céder à l’appel de mini-sirène et je n’ai pas eu tort. C’est un chouette roman initiatique, un « feel good book », que j’ai dévoré. Bon, j’aurais aimé qu’il soit un peu plus sombre encore et un peu plus torturé, mais je ne savais pas que c’était un roman « jeunesse ». De plus, le roman est jalonné de photos anciennes, à partir desquelles l’auteur a brodé l’histoire. Et ça je trouve que c’est une vraie bonne idée.
Miss Peregrine_photos
Ce que je n’ai pas aimé : Que l’auteur nous foute un tome 2. Ça sent l’exploitation du filon…

Note : 4/5

DianaCagothe


L’armée de la Reine – Chroniques Lunaires 2,5 – Marissa Meyer

Posted on

L'armée de la ReineTitre Original : The Queen’s Army
Genre :
dystopie, jeunesse, littérature américaine, roman, science-fiction
Auteur : Marissa Meyer
Année :  2012
Nombre de pages : 47

Résumé : On se retrouve encore pour un inter-cycle. Cette nouvelle développe surtout les origines de Loup, un nouveau personnage qu’on a vu apparaître dans le précédent tome.
A la base, il s’appelle Ze’ev et c’est un petit garçon normal, avec des parents et un petit frère. Un soir, dans sa douzième année, des thaumaturges viennent le chercher pour l’incorporer dans la nouvelle armée de la reine.
On vit ses opérations et ses modifications génétiques, ainsi que sa vie dans sa nouvelle meute, où il ne vaut mieux pas être l’Oméga, le souffre-douleur.

Ce que j’ai aimé : Contrairement à la précédente nouvelle inter-cycle, celle-ci a un véritable intérêt. Autant, on croyait qu’à la fin du premier tome le monde était mis en place, autant pas du tout. Du coup, c’est une bonne extension sur l’univers développé par Marissa Meyer. Et puis, bon, ça reste du feel-good, c’est de la jeunesse.

Ce que je n’ai pas aimé : Ça me saoule toujours un peu ces interludes.

Note : 4/5

DianaCagothe


Scarlet – Chroniques Lunaires 2 – Marissa Meyer

Posted on

ScarletTitre Original : Scarlet
Genre :
 
roman, dystopie, jeunesse, science-fiction, littérature américaine
Auteur : Marissa Meyer
Année :  2013
Nombre de pages : 476

Résumé : Cinder en tôle, l’empereur Kai aux prises avec la reine Lunaire Levana, la situation pue bien du cul. On part donc à l’autre bout de la planète, à Rieux, près de Toulouse (c’est chez nous!!!!) faire connaissance avec Scarlet, jeune ado/adulte, qui vit avec sa grand-mère et est maraîchère. Bon, mamie fait de la résistance, pardon je m’égare. Mamie a disparu depuis quelques semaines sans laisser de traces et la police arrête les recherches. Scarlet, ça la turlupine forcément, elle n’a pas envie de lâcher l’affaire, mais ne sait pas trop ni comment donner de la tête.
Elle va rencontrer un mec, Loup, gentil mais badass, un peu flippant mais teeeeellement mystérieux. Alors, il va s’avérer que le gars aurait quelques informations. Pendant ce temps-là, Cinder, qui se retrouve avec une nouvelle main super high-tech, va s’évader, ce qui va, évidemment foutre en rogne Levana et mettre Kai dans une situation inextricable.

Ce que j’ai aimé : Au départ, j’étais sceptique sur cette saga. Finalement, on se laisse emporter à avoir envie que Cinder fasse sa fête à Levana. C’est de la jeunesse, c’est rafraichissant.

Ce que je n’ai pas aimé : Les gentils sont un peu trop gentils, les méchants, un peu trop. C’est pas trop de la grande littérature, mais on ne lui en veut pas.

Note : 4/5

DianaCagothe


L’attrape-coeurs – J.D. Salinger

Posted on

L'attrape-coeursTitre Original : The catcher in the rye
Genre :
 
roman, littérature américaine, jeunesse
Auteur : J.D. Salinger
Année :  1951
Nombre de pages : 384

Résumé : On est en plein dans les années 50, dans l’Amérique d’après guerre. Holden Caufield est un ado, plutôt intelligent mais dont le système scolaire n’est pas fait pour lui. Il se fait renvoyer de son énième lycée quelques jours avant les vacances de Noël. Il vient d’une famille plutôt aisée et a un peu de thunes de côté. Il décide donc de faire une virée à New York, la ville de ses parents, juste avant de rentrer à la maison pour se faire déchirer. Ça tombe bien, comme sa famille a un peu de thunes, il a de quoi survivre ces quelques jours, un peu à l’aise.
Il va donc zoner un peu dans la ville, inspirer un grand coup pour se donner de grands airs et des airs de grand, mais forcément, il va lui arriver des aventures, et quelques bricoles aussi.

Ce que j’ai aimé : Pas grand chose.

Ce que je n’ai pas aimé : Arf, c’est toujours un peu dur de conchier un classique, mais là, je ne me suis pas du tout identifiée au héros. Pourquoi? Parce que c’est un mec? Parce que je ne m’y connais pas assez en culture américaine des années 50? Un style d’écriture horrible, ou qui a très mal en vieilli en tout cas? Je ne sais pas. Mais ça a beau être un tout petit bouquin, j’en ai chié pour le fermer.

Note : 1/5

DianaCagothe