Le Long Détour – Arthur Bertram Chandler

Le Long DétourTitre Original : The Way Back
Genre :
 
roman, science-fiction, space opéra, littérature anglaise
Auteur : Arthur Bertram Chandler
Année :  1976
Nombre de pages : 224

Résumé : Attention, je marche sur les platebandes de Tristan, j’espère qu’il ne m’en voudra pas trop 😉
Bon, là, on embarque sur le Faraway, un super vaisseau conduit par un super commodore, Grimes. Ce gars-là, c’est un bon, mais là, il y a une couille dans le pâté : il est perdu comme un con. Et pas dans l’espace, ce serait trop simple, mais dans le temps.
C’est pas grave, il décide de revenir au point originel, la Terre : au moins, là-bas, ils pourront se retrouver dans la frise chronologique. Bon, dans le vaisseau, Grimes est le seul qui y a été vaguement quand il était gosse, mais il fait confiance en son instinct, parce que lui, c’est un vrai.
Forcément, ça va être la galère, et dans le Faraway, ça commence à sentir le Bounty mais pas la noix de coco. On croit qu’ils vont se tirer d’affaire quand ils trouvent enfin le système solaire, mais ça va être l’aventure, entre les Martiens qui les chassent à coup de batte, et les Terriens en plein ère biblo-mythologique.

Ce que j’ai aimé : J’ai trouvé ça vachement frais, avec des ficelles qu’on connaît bien, mais qui font tout le charme de la SF du XXe. On retrouve Grimes dans d’autres oeuvres de l’auteur, je me laisserai peut-être tenter.

Ce que je n’ai pas aimé : Bon, ça casse pas trois pattes à un canard non plus, les ficelles sont parfois un peu trop grosses.

Note : 4/5