La conquête de Plassans – Les Rougon-Macquart 4 – Emile Zola

La conquête de PlassansGenre :  roman, classique, littérature française
Auteur : Emile Zola
Année : 1874
Nombre de pages : 440

Résumé : Après avoir fait un tour chez les riches Parigots et la bouffe Parigotte, Mimile is back à Plassans! On est chez les Mouret : Marthe, la Rougon et Mouret, le Macquart. Oui, un couple consanguin, elle est belle la cousinade! C’est un gentil petit couple quand même, mais gentil, hein? Deux garçons, une fille, simplette, une mère discrètos et un père gouailleur. Bon, ils ont pas trop de thunasse, et mettraient bien un peu de beurre dans les épinards, si en plus ils pouvaient en prime choper un sourire de la crémière, ce serait taupe moumoute. C’est là que déboule le père Fourras, euh pardon, Faujas, avec sa daronne. Eux sont près de leurs sous, la soutane élimée et tout le toutim. Ils commencent à louer le dernier étage de la casbah. Au départ, on ne les voit pas trop, on se méfie d’eux, mais petit à petit, ils commencent à gagner leur place dans le coeur de la famille, surtout de la daronne, qui se découvre bigotte. Le père Mouret, ça le rend complètement fadasse ces néo-bondieuseries.
Les Faujas, en même temps qu’ils gagnent le coeur de Marthe, commencent à prendre leur place et leurs aises, à la maison, comme à la ville. Si bien, que la frangine de l’Abbé, finit par venir avec son mec aussi. Ce couple d’escrocs à la petite semaine, copains copinent avec la bonne. Tout ce beau monde, en accrochant le cœur de Marthe, finissent par chasser le père Mouret, qui prend trop de place pour leurs ambitions personnelles.

Ce que j’ai aimé : Rhoooo mais que de bassesse, j’adore! On va toujours plus loin, toujours plus fort dans la mesquinerie et le côté vil de l’humain. Ce bouquin est à emmener dans vos sorties chez le coiffeur, c’est bien mieux que Voici ou Closer.

Ce que je n’ai pas aimé : Rien, et pour l’instant, cette saga familiale décroche vraiment la palme (au grand dam de mon compère Tristan 😉 ). Oubliez vos traumatismes scolaires, plongez-vous-y!

Note : 5/5

DianaCagothe

Laisser un commentaire