Moi, Zlatan Ibrahimovic – David Lagercrantz

Moi, Zlatan IbrahimovicTitre Original :  Jar Ar Zlatan Ibrahimovic
Genre :
 
biographie
Auteur : David Lagercrantz
Année :  2013
Nombre de pages : 280

Résumé : De ses débuts à Rosengard, quartier difficile de Malmö (Suède) aux plus grands clubs européens, la biographie nous entraine dans les coulisses de cet homme « extraordinaire » qu’est Zlatan Ibrahimovic.
Lorsque Zlatan a décidé d’écrire sa vie, il a regardé quels étaient les meilleurs biographes. Je suis le meilleur alors je dois choisir le meilleur avouera-t-il au moment de la sortie du livre. C’est donc le célèbre David Lagercrantz qui a réalisé ce travail.
Véritable star dans son pays, Zlatan est un personnage haut en couleur qui est connu par les fans de foot mais aussi et surtout par les non-initiés. On le dit arrogant, égocentrique, grande gueule mais sa personnalité est bien plus profonde.
On comprend les passages de sa vie qui ont construit l’homme qu’il est aujourd’hui. « Pour bien jouer, il faut être fou. Pour être bon, il faut se sentir en colère ».
Sa colère justement il la puise de son enfance douloureuse. Il a toujours dû compenser ses frasques par un niveau sportif excellent. Quand un journaliste lui demande quel est son joueur préféré : il répond sans hésitation « Zlatan ».
Nous découvrons son parcours dans les différents clubs qu’il a occupé par le passé jusqu’à son transfert retentissant au PSG. Les choix, les rendez-vous manqués, les rencontres qui ont jalonné sa carrière sont très bien expliquées dans le livre.
Les 280 pages du livre se dévorent avec un grand intérêt. Le livre est vraiment très bien écrit, mêlant anecdotes distillées par Zlatan et un récit bien organisé où l’on ne s’ennuie jamais.
Habituellement, je ne suis pas un grand fan des biographies mais en l’occurrence je conseille vraiment ce livre aux fans de sport qui prendront plus rapidement la mesure des entraîneurs, joueurs qui sont mentionnés dans le livre.

Ce que j’ai aimé : J’ai vraiment aimé ce livre pour plusieurs raisons :
– la personnalité de Zlatan qui est vraiment sans commune mesure et qui suscite beaucoup d’intérêt,
– la très bonne écriture de la part de  David Lagercrantz.

Ce que je n’ai pas aimé : Le manque de détail de certaines situations, on ne connait pas les résultats sportifs de certaines saisons. Parfois seules les situations le mettant en lumières sont décrites. Comme tout le monde, il a dû subir des échecs. De mon point de vue, une biographie décrit TOUTE la vie et non pas les morceaux choisis.

Note : 4/5

coureurdudimanche

Pour le Meilleur et pour l’Empire – James Hawes

Pour le Meilleur et pour l'EmpireTitre Original : Speak for England
Genre :
 
roman, littérature anglaise, humour
Auteur : James Hawes
Année :  2007
Nombre de pages : 403

Résumé : C’est l’histoire d’un prof d’anglais, Marley, un peu (beaucoup) looser qui, pour offrir un meilleur futur, à son fils participe à un jeu de téléréalité dont le but est d’être le dernier survivant dans la jungle. Marley va vivre des trucs pas sympas dans la jungle et finit par être recueilli par une tribu de « bons anglais » alors qu’il est à l’article de la mort. Cette tribu est constituée des survivants et descendants de jeunes anglais victimes d’un accident d’avion lors de la Guerre Froide. Ils ont survécu toutes ces années avec la conviction que l’Empire britannique et ses règles étaient la panacée. S’ensuit un choc des générations et des convictions, un retour au pays loin des illusions de la jungle.

Ce que j’ai aimé : A posteriori, ce livre est plutôt intéressant concernant l’histoire de l’empire britannique. J’ai bien aimé aussi la question sous-jacente qui est de savoir qui, finalement, est le sauvage dans l’histoire. C’est toujours sympa de voir les méandres de la pensée humaine.

Ce que je n’ai pas aimé : En revanche, je n’ai pas aimé le style de l’auteur: il m’aura fallu plus d’un an pour le lire tellement j’avais du mal à accrocher! Je n’ai pas aimé du tout les scènes un peu dégueux de bestioles dans la jungle (ça c’est mon côté bébètophobe). Surtout, je n’ai pas aimé la publicité mensongère de ma libraire, à qui j’avais demandé un livre léger et drôle… c’est sans aucun doute pour ça que j’ai eu tant de mal à le lire!

Note : 2/5Cél

 

Cette nuit-là – Linwood Barclay

Cette nuit-làTitre Original : No time for goodbye
Genre :
 
thriller, roman, littérature américaine
Auteur : Linwood Barclay
Année :  2011
Nombre de pages : 475

Résumé : Âgée de 14 ans, Cynthia est en pleine rébellion contre l’autorité en générale et, contre celle de ses parents en particulier… Un matin, après une nuit agitée et alcoolisée, elle se réveille et découvre que la maison est vide… Toute sa famille a disparu…
25 ans plus tard, Cynthia est mariée et mère (surprotectrice) d’une petite fille. Si elle a construit sa vie en dépit du drame vécu un quart de siècle plus tôt, on apprend que le mystère reste entier et que Cynthia ignore toujours ce qui s’est passé « cette nuit-là »…

Ce que j’ai aimé : L’intrigue est bien menée. Une fois le livre en main, il est difficile de le reposer. On a envie de comprendre ce qui est arrivé. Il n’y a pas de « grands effets », mais, l’auteur sait quand même distiller une ambiance angoissante en jouant avec nos peurs. Notamment, la peur de l’abandon. Il y a aussi quelques scène assez jouissives (comme celle où Cynthia jette la « voyante » dehors). Et, contrairement à beaucoup de bouquins lus ces derniers mois, on ne devine pas le dénouement dès les 50 premières pages !!!

Ce que je n’ai pas aimé : Ce n’est pas un roman de gare, mais, pas de la grande littérature non plus. Et, surtout, pour moi qui ai un goût très prononcé pour les thrillers très noirs et glauques qui laissent comme une impression de malaise (il doit y avoir une sociopathe qui sommeille en moi), l’intrigue reste très « soft ». C’est un peu dommage car le postulat de départ était intéressant.

Note : 3,5/5ClaireM.